Parkinson

Page mise à jour le 13 décembre 2018 par
Soulager Parkinson, traitement naturel - Guérisseur et magnétiseur

Soulager Parkinson, traitement naturel

La médecine moderne ne parvient pas encore à guérir complètement cette maladie et n’offre pas de traitement Parkinson. Les soins apportés concernent la compensation du déficit de la dopamine.

Les personnes atteintes de Parkinson peuvent s’autoriser d’autres traitements non médicamenteux comme le magnétisme. Cette pratique agit pour ralentir la dégénérescence de la maladie sur l’organisme. Le magnétiseur peut à cet effet calmer les symptômes en quelques séances seulement. Il lui faut ensuite une à trois séances pour fixer les progrès.

Qu’est-ce que la maladie de Parkinson ?

Le bilan est assez lourd concernant le taux d’atteinte de la maladie de Parkinson. En effet, cette maladie toucherait plus de six millions de personnes à travers le monde. En Europe, plus d’un million de patients en sont atteints, et pas moins de 140 000 sont recensées dans l’Hexagone. Cette maladie est fortement redoutée de par sa forme dégénérative et évolutive. En effet, ceux qui en sont atteints deviennent de plus en plus dépendants de leur entourage. Ils rencontrent par exemple des difficultés pour prendre soin d’eux (se laver, aller aux toilettes, s’habiller…), ou pour continuer leurs activités professionnelles. Cette maladie qui concerne surtout les personnes âgées ne peut, jusqu’à présent, être soignée complètement avec la médecine moderne et aucun traitement Parkinson médicamenteux n’a fait ses preuves. Toutefois, les personnes qui en sont atteintes peuvent très bien s’orienter vers le magnétisme pour en être soulagées.

Définition de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson est une maladie neurologique dégénérative qui atteint les personnes âgées, généralement à partir de 45 ans – 90% des cas de maladie de Parkinson ont été diagnostiqués chez des patients de plus de 50 ans -. Différents facteurs sont à considérer pour ce type de maladie neurodégénérative, mais quatre points sont fréquemment observés chez les personnes atteintes. Le symptôme le plus fréquent et le plus visible est sans conteste le tremblement de tout le corps, et notamment de la tête et des mains. Toutefois, ce symptôme peut ne pas apparaître chez certaines personnes.

D’autres facteurs comme la rigidité des membres, à commencer par les jambes, sont également à distinguer. La raideur au niveau du cou est également un signe annonciateur, accompagnée ou non de douleurs cervicales. Après, au début de la maladie, le sujet peut avoir du mal à se mettre en mouvement. Au fur et à mesure que la maladie progresse, il peut y avoir une totale akinésie – une extrême lenteur de mouvements, rendant presque immobile le patient sans qu’il soit pour autant paralysé -. Enfin, le malade du Parkinson présente des troubles de la coordination et de l’équilibre.